Bernard MARREY, critique d’architecture

Lettre ouverte à Bertand Delanoë


Un extrait concernant les Halles :

« Monsieur le Maire, Lorsque nous vous avons élu, en 2001, nous pensions que l’ère précédente était close et qu’enfin Paris allait connaître un nouvel urbanisme, une nouvelle vie (…). Nous pensions, naïvement, que la rénovation des Halles allait permettre d’introduire un peu de lumière et d’humanité dans la plus grande gare de métro et de RER de Paris. Nous ignorions que, droite ou gauche, c’était Unibail qui régnait. Les usagers du métro resteront donc enfouis lugubrement sous terre dans ces couloirs sinistres et glauques tandis que le centre commercial pourra s’étendre et que les pelouses pousseront (?) à l’abri de cet immense parapluie que, pour votre majorité, il serait préférable d’inaugurer après les prochaines élections. (…) À force de jouer dans la même cour, gauche et droite allez nous contraindre à suivre l’exemple de nos amis tunisiens et égyptiens. Avec mes salutations consternées et révoltées »


Bernard Marrey, grand prix de la critique d’architecture

Le Jardin avant

Le Jardin après



Lettre Ouverte à Bertand Delanoë écrite par Bernard Marrey, Grand Prix de Critique d'Architecture, et publiée dans la revue Politis (24 février 2011)