Pierre COLBOC, architecte


Propositions adressées aux concepteurs du Jardin des Halles,
David MANGIN, architecte, et Philippe RAGUIN, paysagiste
de l'Agence SEURA


Sauver la place René CASSIN


Paris, le 12 octobre 2010


Chers confrères,


Conscient des délais draconiens courant pour le réaménagement de ce jardin, je m'autorise néanmoins à vous demander de surseoir à la démolition de la place René Cassin en me fondant sur les remarques suivantes.


1. « Circulez, il n'y a rien à voir. »

En soumettant vos flux piétons à des bandes parallèles continues le long du transept de Saint Eustache, vous gommez toute respiration à cet endroit exceptionnel, où vos gradins seront perçus comme banal escalier reliant vos deux allées.


2. Un regard limité au pied de la façade de l'église

La banalisation que vous imposez par ces quelques gradins en zigzag sera renforcée par le manque de recul visuel de leurs occupants : à dix mètres seulement de l'église pour le gradin le plus bas. au lieu des trente mètres face au porche depuis le premier gradin existant !!


3. Un lieu public majeur dépourvu de toute émotion

En rétrécissant et en aplatissant ce lieu du regard, vous éradiquez toute l'émotion que procure le parvis actuel en forme de conque, dont l'effet de résonnance.visuelle face à l'église est soulignée par la main de Henri de Miller.


4. Une sculpture monumentale vidée de son sens

En reléguant l'ouvre de cet artiste sur un coin de gradin, vous enlevez toute légitimité à une création totalement intégrée à l'effet d'agora voulu par Louis Arretche, en parfaite osmose avec ce sculpteur. Ainsi extirpées de leur contexte initial, cette tête et sa main ne conserveront que leur fonction de jeu pour les enfants.


5. La contrainte topographique n'en est pas une !

Le nivellement de votre « jardin de plain-pied » ne serait pas contrarié par le maintien de cette conque et ses premiers gradins, car la différence de niveaux est déjà soulignée par le creux du parvis actuel.


6. Un lieu festif d'intérêt public menacé

Enfin, il faut rappeler que cette place publique est devenue, avec le temps, un lieu de manifestations culturelles qui disparaîtrait avec votre projet. Par exemple : cinéma en plein air certains soirs d'été. événements musicaux.


Page d'accueil Pierre Colboc - Document suivant - Pétition pour conserver la Place René Cassin « dans son état d'esprit actuel »